Épicerie en ligne
Nutrition - mai 25, 2021

Une assiette plus verte?

Le printemps est une période de l’année qui annonce de gros changements dans la vie quotidienne de plusieurs d’entre nous ─ plus précisément, dans notre environnement immédiat. La neige fond, la température se réchauffe, les fleurs fleurissent et nos narines se délectent de leurs subtils effluves …sauf dans le cas des allergies saisonnières! Atchoum!

Bien entendu le printemps 2021 est quelque peu différent et a demandé quelque ajustement à notre mode de vie. Cette transition nous a donné la chance de porter un petit peu plus attention à nos habitudes de consommation, telles que des visites moins fréquentes à l’épicerie, des sélections de produits alimentaires beaucoup moins transformés et une prise de conscience sur la provenance et la qualité du produit consommé. Ceci a amené plusieurs personnes à se questionner sur leur alimentation et ainsi y intégrer de plus en plus de produits à base de plantes.

Ceci dit, à travers les années, l’alimentation à base de plantes est devenue un mode de vie beaucoup plus commun parmi la population générale. Pour plusieurs personnes, cette décision se rapporte aux effets bénéfiques qu’un régime végé peut avoir sur la santé à long terme, et pour d’autres, c’est plutôt une question d’éthique ou de protection de l’environnement.

Jetons un petit coup d’œil à ces tendances populaires.

 

Le végétarisme vs. le végétalisme – qu’est-ce que c’est?

Le végétarisme et le végétalisme sont deux régimes à base de plantes qui, au cours des dernières années, ont fait fureur dans les médias; ayant une grosse influence parmi nos vedettes préférées ainsi qu’un impact significatif sur l’industrie alimentaire et les produits d’émergence. Avant d’aller plus loin, il est important de bien distinguer ces deux termes:

  • Un végétarien est une personne qui ne mange pas de viande, de volaille, de gibier, de poisson, de crustacés ou de sous-produits d’abattage d’animaux.
  • Le végétalisme (aussi dit « végan » ) est un mode de vie qui tente d’exclure au maximum toutes les formes d’exploitation ou de cruauté envers les animaux.

 

Y-a-t-il une option qui est meilleure que l’autre?

La popularité de ces modes de vie n’est pas quelque chose qui devrait être sujet à une grande critique. En grande partie, c’est parce que les dernières recherches scientifiques démontrent qu’un régime composé principalement d’aliments d’origine végétale (c-à-d. riches en fruits, légumes et de protéines végétales) est fortement lié à la réduction du risque de maladies chroniques telles que le diabète, les maladies cardiovasculaires et le cancer.

Cependant, il est important de noter qu’on ne devrait pas nécessairement associer le terme « végé » avec le mot « santé ». Malgré la production et l’apparition de plusieurs produits qui font appel à ces grandes tendances, ils ne sont pas nécessairement gage de santé. En effet, des éléments additifs tels que le sucre, le gras, le sel et des colorants sont souvent ajoutés à ces produits comme agents de conservation et ce dans le but de satisfaire les goûts de la grande majorité.

Une meilleure approche à utiliser pour bien adhérer à ces nouvelles recommandations serait de simplement l’adopter par étape plutôt que d’une façon radicale. La pratique fait la perfection!

 

Solution: faites des substitutions dans vos repas quotidiens ici et là!

 

Voici 5 aliments qui peuvent facilement être substitués par des alternatives à base de plantes.

 

1 – Le lait 

Le lait, étant une bonne source de calcium et de Vitamine D, n’est cependant pas exclusif au lait de vache. En fait, tous les types de lait que l’on retrouve en magasin sont maintenant fortifiés avec ces nutriments, éliminant donc le « besoin » de consommer les produits laitiers provenant des vaches. Voici des suggestions alternatives:

      Lait de soja – Natura            Lait d’avoine – Earth’s Own            Lait d’amade – Silk                         Lait de noix de cajou – Cashew Dream

 

Pensez-donc à faire le simple ajustement dans votre prochain déjeuner ─ que ce soit dans votre thé, votre café, votre bol de céréales ou votre smoothie du matin !

 

2 – Le miel

Le miel, un ingrédient souvent utilisé pour bien sucrer nos aliments, peut facilement être remplacé par des options à base de plantes:

           Sirop d’agave – Wholesome              Sirop d’érable – Sucreries Beaurivage                  Sucre de dattes – Liva

 

Assurez-vous de faire la bonne substitution la prochaine fois que vous préparez un dessert et/ou une collation sucrée pour un invité ou un membre de la famille qui a récemment fait la transition végé ─ les barres au fudge, les boules d’énergie ou peut-être un granola fait-maison!

 

3 – La viande

La viande, un aliment reconnu comme source importante de protéines, peut facilement être substituée par des aliments à base de fèves de soja qui sont tout aussi nutritifs (bonus: ils sont riches en fibres alimentaires!). Voici quelques produits à essayer:

        Tempeh – Noble Bean                  Tofu – Unisoya                    Seitan – Commensal                 Edamame – Compliments

 

4 – Le beurre

Le beurre est souvent utilisé comme base principale pour plusieurs recettes décadentes telles que des gâteaux, des biscuits ou des muffins du matin. Par contre, un pâtissier averti sait qu’il est facilement remplaçable:

Huile de coco – Compliments         Huile végétale – Signal        Beurre végé – Earth balance       Beurre d’arachides naturel – Compliments

 

5 – Les œufs

Tout comme le beurre, les œufs jouent un rôle important dans la préparation de produits de boulangerie. En fait, ils ajoutent de la structure, du levain, de la couleur et de la saveur à nos gâteaux et biscuits. Avec les bonnes proportions, voici quelques façons dont vous pouvez substituer l’œuf:

Graines de lin moulue – Inari     Graines de chia – Prana         Tofu soyeux – Unisoya           Yogourt végé à l’avoine – Riviera

 

Bref, changer nos habitudes de consommation est un processus qui appartient au rythme et au bon jugement de chaque personne. Une première étape serait de diminuer la consommation de viande, manger plus d’aliments et favoriser ceux qui sont moins transformés en prenant plaisir de cuisiner à la maison.

 

Le progrès quotidien fait la différence!

 

par Laura Nguyen, DtP.